Biographie

Biographie

Danseuse et instrumentiste, Anaïs tient son premier rôle à 12 ans, Cosette enfant dans la comédie musicale La marche de Valjean d’Emmanuel Touchard. Elle quitte ses Landes natales pour étudier la comédie musicale et poursuivre sa formation en chant lyrique et théâtre en région parisienne, notamment auprès de Mickaël Mardayer, Sébastien Joly, Yves Coudray et Boris Jacta ; Après l’obtention de son diplôme avec les félicitations à l’unanimité, elle se perfectionne au Pôle Lyrique d’Excellence Cécile de Boever.
Durant sa formation, elle reçoit les conseils de Mariella Devia, Patricia Petibon, Emmanuelle Cordoliani, Vincent Vittoz et des chefs de chant Fabrice Boulanger, Emmanuel Olivier et Mathieu Pordoy.

 

Elle intègre le chœur Mikrokosmos (dir. Loïc Pierre) de 2013 à 2019, où elle côtoie les chefs Grete Pedersen et Félix Bénati. On a pu l’entendre y tenir des parties de soprano solo au Théâtre des Champs Élysées et dans les festivals European Polyphony de Rhodes, Folle Journée de Nantes et de Tokyo, Via Aeterna au Mont Saint Michel et le Festival des forêts.
Elle a aussi travaillé avec Michel Laplénie, Catherine Simonpietri et Pierre Cao qui la convie en 2019 à la Philharmonie du Luxembourg pour le Dixit Dominus de Händel.

 

Parallèlement à sa pratique chorale, elle élargit sa palette artistique auprès de Daïnouri Choque, Sonia Cat Berro et Philippe Duchemin, et découvre le monde du cinéma en 2019, quand Anna Cazenave Cambet lui offre un rôle dans son premier long métrage, De l’or pour les chiens, sélectionné pour la semaine de la critique du festival de Cannes édition 2020.

 

De la Basilique de Vézelay à la Scène nationale du Sud-Aquitain, sa pluridisciplinarité lui permet d’incarner des rôles d’opéra (Blanche, Dialogues des Carmélites, Poulenc ; Despina, Così fan tutte, Mozart), opérette (Eva Marchal, Le chanteur de Mexico, Lopez) et comédie musicale (Maria, West Side Story, Bernstein ; Roxie Hart, Chicago, Kander).
Elle est invitée à plusieurs reprises au festival Opéra des Landes par Olivier Tousis qui la met en scène en Frasquita (Carmen, Bizet), Barbarina (Le Nozze di Figaro, Mozart), Léæna (La belle Hélène, Offenbach) et Giannetta (L’elisir d’amore, Donizetti).

 

En 2021, Claire Diterzi (Cie Je Garde Le Chien) la choisit comme interprète seule en scène de sa nouvelle création, Puisque c’est comme ça je vais faire un opéra toute seule, un opéra jeune public pluridisciplinaire.
Anaïs défend le rôle d’Anya dans plusieurs CDN, Scènes nationales et théâtres (Sartrouville, Saint-Quentin-en-Yvelines, Orléans, Châlons-en-Champagne, CENTQUATRE, Montfort Théâtre, Nouveau Relax, Théâtre de l’Odéon…) et dans des maisons d’opéra (Limoges, Reims).

 

Anaïs est aussi soliste d’oratorio (Messe en ut mineur de Mozart, Die Schöpfung et O coelitum beati de Haydn, Magnificat de Rutter, Requiem de Gounod, Dixit Dominus de Galuppi, Gloria de Vivaldi, Musikalische Exequien de Schütz).

 

Par ailleurs, George Pehlivanian l’invite pour un récital au Touquet International Music Master. Elle chante également aux côtés d’Edwin Fardini, accompagnés par Alexis Dubroca, et monte sur la Scène nationale de Forbach comme soliste invitée pour le concert du nouvel an 2023. Elle est aussi invitée à « Génération France Musique, le live » aux côtés d’amis du Pôle Lyrique.
Anaïs est finaliste au concours Opéra en Arles en 2022 et obtient le Prix Fondation Eurydice à celui d’opérette et opéra-comique 2023 des Maîtres du chant.

 

Depuis 2023, elle forme un duo avec la pianiste Flore-Élise Capelier avec qui elle prépare entre autre un récital théâtralisé sur la place des femmes à l’opéra, en étroite collaboration avec Renaud Boutin (Collectif Le Foyer).

Octobre 2023 © Toute modification ou version résumée doit être soumise à approbation. Merci.